Secteur de la Maroquinerie : L’Italie et la France concurrentes sur les marchés porteurs

L’Italie et la France font la course en tête parmi les exportateurs de produits de la maroquinerie avec des parts en progression. les sœurs latines détiennent respectivement 33 et 18 % des exportations mondiales portées par la demande de sacs à main sur les marchés d’Asie et d’Europe. Les opportunités sont variées sur les marchés matures ou émergents mais leurs profils d’exportateurs diffèrent selon les pays, face à des concurrents asiatiques qui les challengent.

Exportations de la France et de l'Italie vers les principaux marchés mondiaux en 2017

Exportations de la France et de l’Italie vers les principaux marchés mondiaux en 2017

En Asie, La France cible les hub, l’Italie les marchés finaux

Les exportateurs italiens devancent largement les français sur les marchés du Japon, de la Chine, de la Corée du sud, d’Australie ou de Taiwan avec des parts 2 à 4 fois supérieures. Mais la France fait jeu égal avec l’Italie à Hong Kong et prend le lead à Singapour avec 55 % de parts de marché. Avec un point de vigilance pour le marché hongkongais qui perd en importance dans la région.

En Europe, L’Italie et la France renforcent leurs positions

Avec 31 % et 16 % des achats européens, l’Italie et la France progressent au détriment de la Chine (12 %) et de l’Inde (8 %). A surveiller, le Vietnam (2 %) et la Thaïlande (1,5 %) qui émergent dans cette région convoitée. L’Italie est bien positionnée sur les marchés français, allemand suisse et autrichien tandis que la France la devance au Royaume-Uni, en Espagne, en Belgique et au Danemark.

Etats-Unis : Le marché le plus concurrentiel et au ralenti

Les européens n’y ont pas l’avantage face à l’Asie. En revanche, l’Italie et la France améliorent leurs parts (36 % ensemble) au détriment de la Chine (32 %) tandis que les autres fournisseurs asiatiques se renforcent également (Vietnam, Inde, Philippines, Indonésie …).

Les positions concurrentielles de l’Italie, la France et la Chine en 2017

Des marges de progression en Europe et en Asie

Globalement un bon bilan. Et il existe encore des marges de progression sur certains marchés porteurs où la France est déjà active (Australie, Malaisie, Indonésie, Mexique …) ou à conquérir en Europe de l’Est ou en Irlande.

Evolution de la demande mondiale entre 2013 et 2017 et des parts de marché de la France

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *