Secteur du meuble : des entreprises exportatrices européennes plus au Sud, plus à l’Est

Plus de 19 000 entreprises européennes qui fabriquaient des meubles exportaient en 2016. Et il faut ajouter le commerce de gros qui réalise une bonne partie du chiffre d’affaires export. Ce nombre de fabricants a progressé de 7 % en 4 ans, avec plus de TPE et moins d’ETI. Avec une nouvelle cartographie des pays qui comptent.

Les principaux exportateurs européens creusent l’écart

Tendanciellement, les cinq premiers pays (Italie, Pologne, Allemagne, Espagne et Portugal) sont les plus dynamiques en terme de progression du nombre d’entreprises exportatrices. Mais, il faut rester prudent sur les comptages en raison des définitions différenciées en Europe d’une entreprise exportatrice. Il n’empêche, qu’en tendance, la croissance du nombre de TPE et PME en Allemagne, en Espagne et en Pologne tire les chiffres vers le haut.

Evolution du nombre d’entreprises exportatrices fabriquant des meubles

le recul du nombre de PME -ETI dégrade les performances

Que ce soit en France, en Belgique ou en Grèce, le recul sensible du nombre de PME – ETI dégrade la position concurrentielle de leurs exportateurs. En Tchéquie ou en Hongrie, la baisse du nombre de PME est partiellement compensée par le développement du nombre d’ETI.

Nombre d’entreprises exportatrices du secteur du meuble en 2016

Des exportateurs qui se développent en périphérie de l’Union

Les zones de développement sont principalement en Pologne – Pays baltes et dans la Péninsule Ibérique portées par la croissance de la taille des entreprises. L’Italie, l’Allemagne et les Pays-Bas maintiennent leurs positions. Ce sont la France, le Royaume-Uni et surtout la Belgique qui subissent cette redistribution des cartes en Europe avec le recul de leurs nombres d’entreprises intermédiaires.

 

Typologie des entreprises exportatrices de meubles en 2016

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *