Un tissu de petites entreprises exportatrices européennes

Plus de 60 % des entreprises exportatrices européennes emploient moins de 10 salariés pour environ 10 % des exportations de la région. Avec trois fois moins d’entreprises, les PME de 10 à 50 salariés comptent pour 9 % dans le total exporté. A l’autre extrémité, moins de 2% sont des grandes entreprises avec plus de 250 salariés qui réalisent plus de la moitié des exportations de l’Union Européenne.

Des micro entreprises hétérogènes

Tout type de TPE apparaît dans les comptages qui ne sont pas directement comparables d’un pays à l’autre en raison de leurs définitions nationales ou de leurs activités : Par exemple, sous représentation du nombre de TPE au Royaume – Uni pour des exportations conséquentes mais prédominance du nombre en Belgique pour un CAE important. La Hongrie, l’Espagne, la Suède, l’Autriche et la Grèce combinent un tissu de TPE et de PME dense pour un CAE significatif.

Une densification des exportations avec des PME et des ETI

D’autres pays ont une surreprésentation des PME – ETI par rapport à la moyenne européenne avec des contributions aux exportations nationales significatives. L’Italie ou le Portugal ont un maillage de PME qui, avec les ETI, comptent pour près de 45 % dans leurs exportations. Le Danemark, la Bulgarie, la Lituanie, la Lettonie et la Croatie ont des profils similaires.

Où sont les grandes entreprises ?

Celles qui contribuent le plus au commerce extérieur sont surreprésentées en nombre en Europe du nord et de l’est : l’Allemagne, l’Autriche, le Royaume-Uni, l’Irlande, la Pologne, la Roumanie ou la France. Plus de 50 % de leurs exportations nationales dépendent de ces entreprises de plus de 250 salariés.

Structure des entreprises européennes par effectif salarié en 2016
Structure des entreprises exportatrices en valeur en 2016

Selon que les exportateurs soient petits ou grands

Pour les pays qui ont une proportion élevée de TPE, on observe une liaison positive (Espagne, Autriche) ou négative (Belgique, Grèce) entre la variation de leurs nombres d’exportateurs et leurs CAE. Pour les pays plus orientés vers les grandes entreprises (Allemagne, Autriche, Royaume-Uni, Pologne, Roumanie et France), le Chiffre d’affaire export est plutôt stable ou en progression. Entre les deux, les pays avec un tissu relativement important de PME – ETI ont des trajectoires divergentes.

I

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *